Aucun, aucuns

Aucun, aucuns :

Peut-on écrire "aucun/aucune" au pluriel?


Oui, si l'on suit ces règles:


On met un "s" à aucun/aucune s'il précède un nom qui n'existe qu'au pluriel comme :
Affres, annales, archives, armoiries, arrhes, condoléances, entrailles, errements, fiançailles, frusques, funérailles, gens, honoraires, mœurs, obsèques, pénates, pierreries, prémices, représailles, royalties, sévices, thermes, vêpres, vivres…

"il n'a eu droit à aucunes condoléances".
"ils n'ont organisé aucunes obsèques pour le moment".
"il n'a subi aucuns sévices".
"Il n'a bénéficié d'aucunes vivres pour assurer sa subsistance".
"il n'a reçu aucunes royalties pour son invention".

On met également un "s" à aucun/aucune, quand le mot qui suit prend un sens particulier différent du même mot au singulier, comme :
Assises, ciseaux, frais, gages, humanités, lunettes, règles, vacances…
"Aucunes assises ne le condamnera!"
Mais
"Aucune assise ne lui convient pour son confort".

"Il n'a reçu aucuns gages pour son service"
Mais
"il n'a eu aucun gage pour sa mauvaise réponse"
("L'assise" n'a rien à voir avec "les assises", terme judiciaire, comme "un gage" n'a rien à voir avec "les gages" (salaire d'un domestique).

À noter également que "d'aucuns" est l'équivalent littéraire de "quelques-uns". 

D'aucuns vous diront que c'est difficile de tout retenir!

Ajouter un commentaire