Elle s'est fait(e?) connaître?

Accord du participe passé de faire suivi d'un verbe à l'infinitif :

J'ai entendu récemment à la télévision un journaliste réputé dire à propos d'une écrivaine disparue : "elle s'est faite connaître... blablabla..." Ce n'est pas la première fois que j'entends cela (ni de la part de ce journaliste, ni de bien d'autres) car la faute est très très commune : on n'accorde PAS le participe passé du verbe FAIRE immédiatement suivi d'un INFINITIF.

On dit "elle s'est FAIT connaître", "elles se sont FAIT gronder" (et non pas elles se sont faites gronder), etc.

En revanche, le participe passé s'accorde normalement s'il n'est pas suivi d'un infinitif : "Elle s'est faite à cette idée". "Elle s'est faite au luxe"...

 

Petit piège : maintenant que l'on sait que le participe passé de "faire" reste invariable quand il est suivi d'un infinitif ("elle s'est FAIT connaître), s'accorde-t-il dans l'expression "ils se sont fait(s?) plaisir?
Eh bien non. On écrira toujours : "ils se sont fait plaisir"! techniquement, la raison de ce non-accord réside dans le fait que "se" est en fait un complément d'objet en second : en réalité, on voulait dire : "ils ont fait plaisir à eux", ce qui n'est pas très heureux. La transformation en une phrase plus fluide (ils se sont fait plaisir) ne détruit pas la construction entre le COD (complément d'objet direct placé après) et le COS (complément d'objet en second, indirect) placé avant avec lequel le participe passé de faire ne s'accorde pas

Ajouter un commentaire