SHAW

George-Bernard SHAW,

écrivain britannique, né en Irlande, critique musical, essayiste, dramaturge, Prix Nobel de Littérature,

1856-1950

George bernard shaw

 

NDLR : Il est, avec Oscar Wilde, l'un des plus célèbres auteurs qu'on aime citer. Son humour acerbe, typiquement britannique, son anticonformisme dans un pays dont les élites prônaient justement le conformisme, son audace lui ont assuré une notoriété internationale. Il obtient le prix Nobel de littérature pour "Jeanne d'Arc", dont il prétend alors qu'elle serait la première protestante de l'Histoire, puisqu'elle parlait directement à Dieu sans l'intermédiaire des religieux... Ses bons mots sont un régal pour l'esprit, et son bon sens désarme les plus conservateurs. Proche de l'utopie communiste, comme beaucoup d'humanistes de l'époque qui ne savaient pas encore à quel point elle fut trahie par les dirigeants soviétiques et qu'elle engendrerait la monstruosité du Stalinisme, il se montre soucieux dans ses réflexions de l'amélioration de la condition humaine des plus démunis et même militant de la cause socialiste.

Il fallait avoir beaucoup d'esprit de répartie pour l'égaler : Tel Churchill, à qui Shaw adresse deux invitations pour la première de sa pièce avec ses mots : "Je vous ai réservé deux places pour ma première, venez avec un ami... Si vous en avez un". Churchill répond par retour : "Impossible de venir pour la première, je viendrai pour la seconde... S'il y en a une".

Churchill

 

"Les Anglais n'ont aucun respect pour leur langue et ils ne veulent pas apprendre à leurs enfants à la parler correctement. Il est impossible à un Anglais d'ouvrir la bouche sans se faire mépriser ou détester par un autre Anglais. L'allemand ou l'espagnol sont accessibles aux étrangers, tandis que l'anglais n'est même pas accessible aux Anglais eux-mêmes".

Pygmalion

 

"Quand un lion rencontre un autre lion qui rugit plus fort que lui, le premier lion trouve ce dernier un raseur. L'homme ou la femme qui se sent suffisamment fort pour deux, recherche chez sa compagne ou son compagnon d'autres qualités que la force".

Id.

Pygmalion

 

"Quand dans ce monde, un homme a quelque chose à dire, la difficulté n'est pas de le lui faire dire mais de l'empêcher de le dire trop souvent".

César et Cléopâtre

 

"Jusqu'à la fin des temps, le meurtre engendrera le meurtre, toujours au nom du Droit, de la Justice, de l'Honneur et de la Paix, jusqu'à ce qu'enfin la soif des dieux soit rassasiée et qu'ils créent alors une race qui comprenne".

Ibid.

 

"L'Angleterre ne peut plus se passer de ses Irlandais et de ses Écossais, parce qu'elle ne peut se passer d'un minimum de bon sens".

La seconde île de John Bull.

 

"Jeanne d'Arc est la plus importante Sainte guerrière du calendrier chrétien et la créature la plus curieuse parmi les célébrités excentriques du Moyen Âge. Quoique très pieuse, et catholique avérée, ayant projeté une croisade contre les Hussites, elle fut, en réalité, un des premiers martyrs protestants. Elle fut également parmi les premiers apôtres du Nationalisme".

Préface à Saint Jeanne (La vraie et présomptueuse Jeanne)

Jeanne

 

"L'exemption des femmes du service militaire est fondée, non sur une inaptitude naturelle que ne partagent pas les hommes, mais sur le fait que les sociétés humaines ne peuvent se reproduire sans un grand nombre de femmes. On peut beaucoup plus largement se passer des hommes, c'est pourquoi c'est eux qu'on sacrifie dans la guerre".

Ibid.

 

"Tous les papes réformateurs ont été des anticléricaux véhéments et de véritables fléaux pour le clergé. Tous les grands ordres sont nés du mécontentement causé par les prêtres: celui des Fransiscains, de la sottise orgueilleuse des prêtres; celui des Dominicains, de la paresse des prêtres et du Laodicéanisme; celui des Jésuites, de l'apathie, de l'ignorance et de l'indiscipline des prêtres".

Ibid.

"Nous devons envisager en face le fait que la société est fondée sur l'intolérance".

Ibid.

 

"Je ne vois pas pourquoi les hommes qui croient aux électrons se considèrent comme moins crédules que les hommes qui croient aux anges".

Ibid.

Moutons irlandais

 

"Il est beaucoup plus facile d'écrire une bonne pièce que de faire une bonne loi. Et il n'y a pas, dans le monde, cent hommes capables d'écrire une pièce suffisamment bonne pour résister à la détérioration quotidienne, aussi longtemps que le peut une loi".

Préface de la Charette de Pommes

 

"Le métier de soldat est l'art du lâche; c'est l'art d'attaquer sans merci quand on est fort et de se tenir loin du danger quand on est faible. Voilà tout le secret de la victoire".

Le héros et le soldat

 

"L'esclavage humain atteint son point culminant à notre époque sous forme de travail librement salarié".

Id.

Revolutionindustrielle

 

"Ne donnez à vos enfants aucune instruction morale ou religieuse, à moins que vous ne soyez tout à fait sûr qu'ils ne la prendront pas trop au sérieux. Il vaut mieux être la mère de Louis XV ou de la du Barry que d'être celle de Robespierre ou de Marie Tudor".

Id.

 

"Aussi longtemps que nous aurons des prisons, peu importe par qui les cellules seront occupées".

Id.

 

"Mens sana in corpore sano est une maxime absurde. Le corps est le produit de l'esprit sain".

Id.

 

"Si vous offensez votre prochain, il vaut mieux ne pas le faire à demi".

Id.

 

"La règle d'or, c'est qu'il n'y a pas de règle d'or".

Maximes pour révolutionnaires

Enfants ouvriers

 

"Une monarchie constitutionnelle est un moyen pour combiner l'inertie d'une idole de bois avec la crédibilité en une idole de chair et de sang".

Id.

 

"Quand un homme, enseignant ce qu'il ne sait pas à quelqu'un qui n'a aucune aptitude pour l'apprendre, lui donne un diplôme, ce dernier a complété son éducation d'homme comme il faut".

id.

 

"L'homme le plus inquiet d'une prison est le directeur".

id.

 

"Un homme modérément honnête avec une femme modérément fidèle, tous deux buveurs modérés, dans une maison modérément saine, voilà le vrai type de la classe bourgeoise".

Id.

Londres circus

 

NDLR : Pour les  pensées suivantes de G-B Shaw ou qui lui sont attribuées je n'ai pas trouvé leur source dans un ouvrage en particulier.

 

"Tout le problème du monde est que les fous et les fanatiques sont sûrs d'eux-mêmes alors que les gens sages sont remplis de doutes".

 

 

 

"Ma manière de plaisanter est de dire la vérité : c'est la blague la plus drôle du monde".

 

 

 

"Le progrès est impossible sans changement. Et ceux qui ne peuvent pas changer leur manière de penser ne peuvent changer quoi que ce soit".

 

 

 

"Il y a ceux qui voient le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi, et ceux qui le voient tel qu'ils voudraient qu'il soit, et se disent: pourquoi pas?"

 

 

 

"Nous n'avons pas plus le droit de consommer du bonheur, sans l'avoir produit, que de jouir d'une prospérité qu'on n'a pas produite".

 

 

 

"Toutes les grandes vérités commencent par des blasphèmes".

 

Irlande

 

"Je suis athée, Dieu merci!" 

 

 

 

"Deux pour cent des gens pensent, trois pour cent pensent qu'ils pensent, et quatre-vingt quinze pour cent des gens préféreraient mourir que de penser".

 

 

 

"Si vous avez une pomme et que j'ai une pomme, et que nous échangions nos pommes, alors nous n'aurons jamais qu'une pomme chacun. Mais si nous avons chacun une idée, que nous échangions nos idées, alors nous aurons chacun deux idées".

 

Pommes

 

"Quand un homme stupide est en train de faire une chose honteuse, il la justifie toujours en disant qu'il fait son devoir".

 

 

 

"Méfiez-vous de la fausse connaissance : elle est plus dangereuse que l'ignorance".

 

 

 

"L'imagination est le commencement de la création: vous imaginez ce que vous désirez, vous souhaitez ce que vous imaginez, et à la fin, vous créez ce que vous souhaitiez".

 

 

 

"Ne vous battez jamais avec des cochons : Vous vous saliriez tous les deux, et le cochon aime ça!"

Cochons

 

 

 

 

Ajouter un commentaire