SANTAYANA

George Santayana, écrivain et philosophe américain,

de son vrai nom Jorge Agustín Nicolás Ruiz de Santayana y Borrás,

né à Madrid et mort à Rome, 1863-1952

George santayana

 

 

"Le monde est une caricature perpétuelle de lui-même; à chaque instant il moque et contredit ce qu'il prétend être".

Soliloques en Angleterre. Dickens

 

"Il n'y a aucun remède contre la naissance et contre la mort, sinon de profiter de la période qui les sépare".

Id.,​De la guerre.

 

"J'aime me promener au milieu des beautés qui ornent le monde. Je repousse toutefois la richesse et les biens personnels qui aliéneraient ma liberté".

L'Ironie du libéralisme

 

"Mon athéisme, comme celui de Spinoza, est une piété véritable vis-à-vis de l'univers. Il se contente de renier les dieux façonnés par les hommes à leur image, dans le but de servir des intérêts humains".

Id., De mes critiques amicales.

 

"La civilisation approche peut-être d'un de ces longs hivers qu'elle connaît de temps en temps. La période chrétienne, pittoresque, passionnée et malheureuse, peut prendre fin. Une catastrophe de ce genre ne devrait pas nous désespérer".

Caractère et opinion des États-Unis

 

"Toute sa vie l'Américain prend et descend d'un train en marche; jamais il ne le rate et jamais il ne se casse une jambe".

Id.

 

"Un jeune homme qui n'a pas pleuré est un sauvage et un vieillard qui ne rit pas est un insensé".

Dialogues dans les limbes

 

"La seule vraie dignité de l'homme est sa faculté de se mépriser".

Ibid.

 

"La Bible est une œuvre littéraire et non pas un dogme".

Ibid.

 

"Ceux qui ne souviennent pas du passé sont condamnés à le revivre".

?

 

 

Ajouter un commentaire