O.HENRY

William Sydney Porter, de son pseudonyme d'écrivain O.Henry pour Olivier Henry,

écrivain novelliste américain, 1862-1910

William sydney porter

 

NDLR : On l'a qualifié de "Maupassant américain". Auteur de nouvelles aux fins surprenantes, cet auteur espiègle est le type même de l'américain débrouillard et inventif. Petit employé de banque à Austin (Texas), il fut accusé de détournement de fonds. Son beau père paya la caution, mais avant de se présenter au tribunal, il s'échappe du train, et part pour le Honduras qui n'a pas de traité d'extradition avec les États-Unis; Sa femme doit le rejoindre, mais, très malade, elle ne le peut, et lui-même rentre au Texas pour être au chevet de sa femme mourante. Il se constitue prisonnier, mais son beau-père une fois encore paie la caution, pour lui permettre d'assister aux derniers instants de son épouse qui meurt de la tuberculose. Il passera ensuite cinq années en prison, où il écrira sous différents pseudonymes dont O.Henry des centaines de nouvelles qui le rendront célèbres. Profondément alcoolique, il meurt quelques années plus tard d'une cirrhose du foie. Un prestigieux prix littéraire américain porte son nom, et nombre de personnalités demanderont la réhabilitation posthume d'O.Henry aux différents présidents américains, pour son comportement exemplaire pendant et après son incarcération, en plus de son éminent apport à la culture américaine. Un timbre texan a été imprimé à son effigie.

 

 

 

"L'amour, le travail, la famille, la religion, l'art, le patriotisme sont des mots vides de sens pour qui meurt de faim".

Le cœur de l'Ouest

 

 

"Morts, Excellence. Mortes, les associations et les sociétés. Morts, les bons révérends et les mauvais révérends de tous ordres. Morts, les réformateurs et les législateurs, nés avec la pitié divine dans le cœur mais avec l'adoration de l'argent dans l'âme. Et morts, chaque jour, ceux qui nous entourent". 

 

La lampe décorative. Elsie à New York

 

 

 

"Peut-être n'existe-t-il pas de bonheur plus parfait que le martyre".

Le pays de l'évaison

 

 

 

"L'Est est l'Est et l'Ouest est San Fransisco, s'il faut en croire les Californiens. Les Californiens sont une race; ils ne sont pas simplement les habitants d'un État. Ce sont les Méridionaux de l'Ouest".

Strictement professionnel. Un rapport municipal.

 

 

 

Oncle sam

 

 

 

 

Ajouter un commentaire