MUSSET (de)

Alfred de Musset, poète, dramaturge, écrivain

1810-1857

Alfred de musset

 

NDLR : Prix d'honneur du Collège Henri IV et le deuxième prix d'honneur du concours général en 1827, il commence brillamment sa carrière en 1827 en lycéen brillant. Il va vite se consacrer à la littérature, et publie à 19 ans "Contes d'Espagne et d'Italie" qui confirme son talent. Sa "Nuit vénitienne", est un échec qui l'éloigne pour un temps de la scène. Il se rattrape vite avec "À quoi rêvent les jeunes filles" et "les caprices de Marianne" en 1833. Le drame romantique "Lorenzaccio" est considéré comme son chef d'œuvre, qui sera suivi de "Fantasio" et "On ne badine pas avec l'amour". Mais le "dandy débauché" de ses débuts laisse la place à un être torturé et dépressif peu à peu gagné par l'alcoolisme. Élu à l'Académie française en 1852, il meurt cinq ans plus tard. Sa relation tumultueuse avec George Sand lui inspirera de magnifiques textes empreints de sensibilité et de désespoir.

 

 

"Aimer est le grand point, qu'importe la maîtresse?

Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse?"

 

La coupe et les lèvres

 

"Mes chers amis, quand je mourrai,

Plantez un saule au cimetière.

J'aime son feuillage éploré;

La pâleur m'en est douce et chère

Et son ombre sera légère

À la terre où je dormirai.

 

 

Sur son tombeau, au Père Lachaise, face avant.

 

Rappelle-toi, quand sous la froide terre

Mon cœur brisé pour toujours dormira;

Rapelle-toi, quand la fleur solitaire

Sur mon tombeau doucement s'ouvrira.

Je ne te verrai plus; mais mon âme immortelle

Reviendra près de toi comme une sœur fidèle.

Écoute, dans la nuit,

Une voix qui gémit : 

Rappelle-toi.

 

Sur son tombeau, au Père Lachaise, face arrière.

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau