BOURDET

Édouard Bourdet, auteur dramatique et journaliste,

Administrateur de la Comédie Française (1936)

1887-1945

Edouard bourdet

 

NDLR : Ses pièces ont eu un succès mitigé, à l'exception de Fric Frac, adapté au cinéma en 1939 avec Arletty en vedette. Il sera surtout un remarquable administrateur de la Comédie Française, qu'il redressera entre 1936 et 1940, qu'il quittera à l'arrivée au pouvoir du Maréchal Pétain.

 

"Quand une femme s'engage à vous aimer, il ne faut pas toujours la croire. Mais quand elle s'engage à ne pas vous aimer, eh bien! il ne faut pas trop la croire non plus".

La Prisonnière

 

"Quand on peut se regarder souffrir et raconter ensuite ce qu'on a vu, c'est qu'on est né pour la littérature".

Vient de paraître

 

"Il faut que nous déchirions le cœur pour écrire nos livres, comme le pélican se déchire les entrailles pour nourrir ses petits. Nous sommes les pélicans de l'art, voilà!"

Ibid.

Fric frac

 

"L'argent, c'est comme les femmes : pour le garder, il faut s'en occuper un peu ou alors... il va faire le bonheur de quelqu'un d'autre".

Les temps difficiles

 

"La confiance? Connais pas !... Je n'ai confiance dans les gens qu'autant que je sais et qu'autant qu'ils savent que je peux les contrôler!"

Ibid.

 

Arletty

Arletty

 

"Il faut choisir dans la vie entre gagner de l'argent et le dépenser: On n'a pas le temps de faire les deux".

Ibid.

 

"Ils (les bourgeois) sont faits pour être avares et avoir de l'argent. Le jour où ils n'en ont plus, ils sont inutiles: ils n'ont plus qu'à disparaître de la circulation".

Ibid.

Ajouter un commentaire