ALAIN

ALAIN, de son vrai nom Émile CHARTIER, 

Philosophe, journaliste, essayiste, 1868 - 1951

Alain

 

NDLR : Émile Chartier dit "Alain", professeur de philosophie, s'engage au Parti Radical, et milite pour la laïcité. Il devient professeur de Khâgne au Lycée Henri IV, où il aura pour élève plus tard Simone Weil (pas la femme politique, mais la philosophe, humaniste militante, et mystique chrétienne), Raymond Aron, André Maurois, Jules Gracq. Bien que dispensé de servir dans l'armée par sa qualité d'enseignant, il renonce à sa dispense et s'engage pour ne pas "laisser les meilleurs envoyés au massacre" en 1914. Blessé il est démobilisé en 1917. Il militera pour la paix et contre le facisme, mais accueillera l'Armistice de 1940 et l'arrivée au pouvoir du Maréchal Pétain avec soulagement, sans toutefois approuver ni soutenir les mesures antisémites du gouvernement de Vichy. Affaibli, il ne reprendra qu'une activité purement littéraire à partir de 1943, et s'éteindra en 1951.

 

"La rançon de la pensée, c'est qu'il faut bien penser".

 

"Il suffit de se croire esclave pour l'être en effet".

 

"C'est la foi même qui est Dieu".

Quatre-vingt-un-chapitres

 

"On prouve tout ce qu'on veut, et la vraie difficulté est de savoir ce qu'on veut prouver".

Système des beaux-arts

 

"Le seul intérêt de la pensée est de donner un sens à la religion".

 

Préliminaires à la mythologie

 

Ajouter un commentaire